47 PASTILLES SONORES DISPONIBLES À L'ÉCOUTE OU EN PODCAST

L'éternité plus un jour

L'éternité plus un jour c'est un peu court.
Il ne faut jamais avoir peur de parler d'amour.
1'04 min



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un
contrat Creative Commons

Texte : Nicolas Coulon
Voix : Hérisson Voyageur

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Il est d'un romantisme ce "Hérisson Voyageur" !
tant de femmes aimeraient recevoir de tels mots tendres à l'oreille.. Merci à vous Mr le herisson de nous offrir ces sonorités sensuelles.
Une auditrice accros qui tend ses oreilles et à qui ces mots tendres font scintiller les boucles (d'oreilles bien sur)
Merci Blandinette et Merci Nico

Nicolas Coulon a dit…

L'amour est délicat, changeant, mais je ne peux m'empêcher de parler d'amour. La femme qui m'inspira ce texte est une muse, je la regrette plus que les mots sont capable d'exprimer, mais je suis dans l'impossibilité de dire alors j'écris.
Ou alors je dis mais mal, fort, comme une colère de môme, je ne suis pas en capacité d'exprimer le juste quand je suis face à elle.
Amies, amis, auditrices,auditeurs méfiez vous des jolies paroles et des choses qui paraissent justes.
Il n'est pas de pire mensonges que de se mentir à soi même. Je paye maintenant le prix d'un emportement d'inquiet.Ne soyez pas inquiet, jamais, faites confiance au bonheur, n'écoutez pas les petits lutins de la peur, ils nous rongent. Et parlez, dites votre amour, votre joie de vivre, votre droit au bonheur, votre plaisir d'être vivant.
Tous les jours un peu, tenez la main de votre amour, choyez vous mutuellement, respectez vous, prenez soin de l'autre, celui ou celle qui est important pour vous, nous n'avons qu'une vie, il serait dommage de la rendre fade et triste.
Et sachez partir en courant si vous sentez que votre amour est blessant pour l'autre.
L'autre cet autre je.
Aimer c'est laisser l'autre aller.
A bon entendeur, si vous voyez ce que j'entends.

Anonyme a dit…

« Magnifique déclaration d'amour qui ranime chez les filles le rêve du prince charmant, auquel on croyait enfant ». Sabrina

Visiteurs